Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ETHERICAL SIX

Déraisons sociétales des réseaux sociaux

Déraisons sociétales des réseaux sociaux

 

DÉRAISONS SOCIÉTALES

DES RÉSEAUX SOCIAUX

 

Arrêtons nous un instant

Car l'art est en nous, un instinct.

 

Je tache de ne pas gâcher l'attache

Au matériel qu'on crée

Et sans dépendre du palpable

De caresser l'invisible,

Sachant m'enchanter chaque instant

Que ma terre y est le concret

Et que cette terre d'érudit

Sans le virtuel, sa vertu elle avait.

 

Depuis qu'on fait confesse à ce con de Facebook

S'effacent en boucle nos émois

Et se conçoit qu'on soit les mêmes,

Tout quitter en « Twittant »

Pour ensuite essuyer les plâtres

Trouver le plat très beau

Est l'effet énorme du placebo

Des normes de l'ordinaire

 

L'ordre mondiale immonde de l'ordinateur me heurte

Et ces cons sciant ces consciences

Par le duplicata du moi

Du moi d'ici, de dedans, et d'en haut,

S'insèrent en nous en se servant de fausse sincérité

 

Car les milles images ajoutées, chaque jour, née de nous

Ne sont sans doute

Ni qu'une somme du tout

Ni du tout qui nous sommes.

 

On s'y croit croître

En se trouvant pourtant cloîtré

Dans un sommeil paradoxal

Où se mêlent les parades occipitales

Et hypothalamiques de nos cerveaux lents.

Mais à trop fier le mental

Sans raisons à ces réseaux,

L'aube des lobes atrophiés

A trop fait d'arriver à nous faire dériver...

 

 

Rapports sociaux dénaturés, par satellites interposés

Connaître le vrai taux de change du Yen au Yuan

Quand nos photos s'échangent de hyènes en hyènes.

Tel est le destin de nos êtres,

A paraître partout perpétuellement

Sans jamais être sûr

De ne pas disparaître

D'un clic, tout d'un coup.

 

C'est dingue que ces cliques de gens claqués,

Claquent leur temps libre à cliquer,

De l' « SFR » à l' « Orange » et ne râlent qu'au pied du mur.

Avec la communication comme unique passion

Il est dur

De se laisser faire alors, en général, copier l'humeur

 

Leur horloge déréglée au millimètre près

S’apprêtent à sonner

La dure horreur, durant des heures,

Monsieur Durand

Sera dès lors heureux

De l'arrêt alité

Devenu la réalité

Obligatoire

 

Faisons le grand saut dans le vide

Fuyons ces faux-semblants sociaux

Imposer par des imposteurs

Par les « Grands », « Sots », « Pairs», « Rats ».

Et alors non pas par l'écran, s’opérera

Un saut si haut d'ici aux cieux

Que si eux s'y essayent

Ils s'y scieront les ailes...

 

Après avoir apprécié ce pamphlet

Dissimulé sous de l'alambiqué

Allons en paix sans trop enfler

Car d'ici mue les sous de la banque « Mickey ».

 

Si mes mots ne trouvent de sens

Dans votre direction

Avisez vos visions

D'un nouveau sens sincère

Les mots, si on les lient, se lisent sans ciller,

Et l'émotion délivre de la lie.

01/04/14

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :